MÉCÉNAT ET FONDATIONS




Les collectivités publiques ont de plus en plus recours au mécénat et aux fondations. La philanthropie est-elle devenue un acte citoyen? Le JDD a posé la question à quelques grands mécènes à l’occasion d’une nouvelle édition des Matins de l’économie, coorganisés avec V. Conférences.


8 juillet 2015
Salons ODDO & Cie,
12 Bd de la Madeleine 75009 Paris
De 8:00 am à 10:30 am

La philanthropie, "un acte humain avant d'être financier"

Fin juin, Bill Gates ouvrait le festival Solidays devant quelque 60.000 personnes : "Quand nous avons créé ma fondation avec ma femme, nous étions motivés par le fait que beaucoup trop de vies n'étaient pas considérées comme suffisamment importantes." Au début des années 2000, pourtant, les médias américains et européens le soupçonnaient d'avoir cédé 95% de sa fortune pour redorer son image de requin des affaires. "On a souvent dit qu'une fondation, c'était la bonne conscience d'une personne ou d'une entreprise", regrette ­Karine Guldemann, déléguée générale de la Fondation Elle. Cette dernière participait mercredi aux Matins de l'économie du JDD, un débat coorganisé avec V. Conférences qui a réuni une centaine de dirigeants et quelques grandes figures du mécénat.

Voir l’article du JDD ici.

INTERVENANTS



François Debiesse, Président exécutif, Admical
Eléonore de Lacharrière, Déléguée générale, Fondation Culture & Diversité
Catherine Ferrant, Déléguée générale de la Fondation Total, Directrice
du mécénat du groupe Total
Karine Guldemann, Déléguée générale, Fondation ELLE
Philippe Lagayette, Président de la Fondation de France
Bernard le Masson, Président, Fondation Accenture
Béatrice Néré, Responsable relations extérieures et affaires politiques pour la France, le G7 et le G20, Département affaires globales et plaidoyer à la Fondation Bill & Melinda Gates
Philippe Oddo, Associé Gérant de Oddo & Cie



PARTENAIRES



VIDÉOS


GALLERIE